mardi 30 août 2016

ALBERTVILLE Fichée « S » en France, elle allait rejoindre l’Etat islamique

Le 25 août dernier à l’aéroport de Turin, les autorités italiennes interpellaient une femme dont la tenue vestimentaire leur avait apparu suspecte. Faisant l’objet d’une fiche “S” en France pour radicalisation, cette dernière, qui s’apprêtait à s’envoler pour la Turquie, était aussitôt remise aux autorités françaises.

« Je me rends compte que je n’avais pas réalisé ce que je faisais »

Elle devait se marier en Syrie. Hier après-midi, la jeune femme de 20 ans, Marlène Ziegler, originaire de Saône-et-Loire et issue de la communauté des gens du voyage, a été jugée en comparution immédiate par le tribunal correctionnel d’Albertville pour avoir violé un arrêté ministériel l’interdisant de quitter le territoire national. Un délit passible de trois ans de prison et de 45 000 € d’amende. « Après la Turquie je comptais rallier la Syrie pour rejoindre l’État islamique ou je devais me marier avec un combattant rencontré sur Facebook il y a deux mois », a-t-elle affirmé, le regard assez vide.

« Et aujourd’hui, que pensez-vous de tout ça ? », lui demandait la présidente, Michelle Raffin. « Je me rends compte que je n’avais pas réalisé ce que je faisais. » Au terme de son réquisitoire, le procureur de la République, Jean-Pascal Violet, lequel a évoqué « une démarche très claire de la prévenue », a demandé 18 mois de prison, dont neuf avec sursis, ainsi que l’inscription de la jeune femme au nouveau fichier des auteurs d’infractions à caractère terroriste.

La défense a pointé l’hypothèse d’un conditionnement

Pour la défense de sa cliente, Me Caroline Collomb a pointé l’hypothèse d’un conditionnement : « Cette femme, issue d’une famille très unie, s’est fait embrigader sans savoir ce qu’allait être sa vie en Syrie. Je ne crois pas qu’elle soit dans une idéologie terroriste, car elle n’a jamais proféré de menace contre la France ».
La femme a été condamnée à un an de prison dont six mois avec sursis et la demande d’inscription au fichier a été rejetée. Le parquet a décidé de faire appel de la décision.

Olivier Masseboeuf

Le Dauphiné 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire