mercredi 14 septembre 2016

FORT L'ÉCLUSE Après l'incendie de samedi soir, la polémique




A qui incombe la responsabilité de l’incendie qui s’est déclaré, samedi soir, à Fort l’Ecluse ? Alors qu’un feu d’artifice venait de débuter, deux hectares de broussailles et d’arbres ont été réduits en cendre au contact des fusées et de leurs étincelles. Pour le maire de la commune de Léaz, la Communauté de communes du Pays de Gex (CCPG), organisatrice de l’événement, n’aurait jamais dû tirer le feu d’artifice. Et, il l’assure, il n’a jamais été au courant qu’un tel spectacle allait avoir lieu sur le territoire de sa commune. 

Propriétaire de l’ancien bâtiment militaire, la CCPG se défend d’avoir pris des risques démesurés par ce temps de sécheresse. Elle reporte la faute sur l’erreur de jugement de l’artificier. 

L’intercommunalité assure également avoir obtenu toutes les autorisations nécessaires et avoir informé le premier magistrat de Léaz. L’incendie, lui, est bel et bien éteint. Mais la polémique, elle, s’enflamme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire