mercredi 14 septembre 2016

Près de 2000 réfugiés dirigés sur Auvergne Rhône-Alpes





Le gouvernement a annoncé que 1784 migrants actuellement dans la jungle de Calais devront être accueillis en Auvergne Rhône-Alpes. Aujourd'hui, selon les chiffres déjà donnés par la préfecture, encore 1405 places sont à trouver.

 

 Le gouvernement a mis en place un plan de répartition des réfugiés pour désengorger Calais, a révélé le Figaro ce mardi. 12 000 places, au total, devront être trouvées dans 11 régions sur 13 (l’Ile de France et la Corse ne sont pas concernées).

 

En Auvergne Rhône-Alpes, ils devraient être près de 2000 à être accueillis, 1784 très précisément. Or, si le préfet Michel Delpuech dispose de 379 places, 1405 autres sont à trouver. Une course contre la montre est donc engagée, sachant que le démantèlement « progressif » de ce que l’on nomme la jungle de Calais doit intervenir le mois prochain.

Pour la gagner, le ministère de l’intérieur, qui connaît les réticences des élus locaux, penche pour la manière forte. » La liste devra être remontée sans que soit au préalable recherché l’accord avec des élus locaux », précise la note adressée aux préfets. « Il y a la réalité du terrain. On travaille avec les élus pour trouver des solutions », souligne une source proche de la préfecture du Rhône.

Déjà le 27 octobre 2015, 50 migrants déclarés comme « volontaires » pour quitter Calais étaient arrivés au centre de transit de Villeurbanne, pris en charge par l’État et Forum Réfugiés Cosi.

Le Progrès 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire